Du compost de marc et des engrais organiques bios sont apportés au printemps pour aider la vigne dans sa croissance.
Tous les produits utilisés sont des produits naturels, homologués en agriculture biologique.
Nul besoin de vendanges en vert : L’arrêt immédiat des désherbants et des engrais chimiques régule naturellement les rendements : de 14 à 30 hectolitres/ha selon les parcelles !

Les vendanges, point d’orgue de la campagne, sont manuelles, amicales et festives.
Au-delà de ces considérations techniques, nous cherchons le bon compromis entre la nécessité d’intervenir (éliminer des sarments inutiles et épuisants pour la vigne, éviter des maladies néfastes à la qualité des futurs raisins, des rangées de vigne transformées en jungle !) et l’envie de s’immiscer le moins possible dans le biotope du vignoble. Nous essayons d’accompagner plus que d’imposer.

Une culture naturelle pour faire des vins authentiques et digestes est indispensable mais pas suffisante. C’est aussi en rendant aux vignes leur autonomie, en arrêtant de considérer le sol comme un simple support de culture, en favorisant l’observation et le bon sens que l’on peut éviter une aberration écologique et une standardisation des vins.
C’est peut-être ça qu’on appelle la diversité culturelle !